SOPHIE POUILLE

Norbert GodonNorbert Godon

architectures intérieures

Depuis les ars memoriae de l’antiquité qui convoquent l’invention de plans de villes imaginaires pour structurer la mémoire, en passant par les édifices fracturés ou les architectures impossibles au moyen desquels les troubles psychologiques sont souvent décrits, une partie de l’exposition s’intéressera aux métaphores qui tentent de représenter les structures de la pensée en elle-même.
Un autre aspect de la question portera sur la manière dont on fait appel à des volumes construits pour mieux comprendre des rapports logiques ou des phénomènes physiques difficiles à appréhender autrement que par l’expérience d’une déambulation dans un espace sensible.
La circulation entre les œuvres et autres objets présentés dans l’exposition se ferait au moyen d’entrées thématiques basées à chaque fois sur un élément architectural élémentaire : la case, le mur, le pilier, le pont, le tunnel, la voute et ainsi de suite.

Commissariat : Norbert Godon et Sophie Pouille
©brunopouille
Attrape couleurs